La flagelle

Publié le par V-Angel

La flagelle de la bactérie est un exemple de ce que le biochimiste américain, Dr Michael J. Behe, décrit comme de la complexité irréductible, c'est-à-dire un mécanisme/système ayant une fonction identifiable et un nombre minimal d'éléments nécessaires à son fonctionnement. Behe affirme qu'il est impossible que de tels systèmes puissent survenir uniquement grâce aux processus aléatoires de l'évolution étant donné les particularités des éléments divers ainsi que leur agencement les uns par rapport aux autres. La flagelle de la bactérie permet la propulsion de la bactérie dans son environnement et il comporte un moteur rotatif fort complexe. Ce moteur, par ailleurs, est réversible et peut tourner apparemment à 17 000 rpm !flagelle

Commenter cet article